La méthode d’enseignement IDEC

Les employeurs et les professionnels de l’enseignement le savent bien : c’est en faisant que l’on apprend le plus efficacement et le plus durablement. Pour nous, à l’IDEC, s’asseoir dans une salle et écouter un formateur expliquer des concepts théoriques en faisant défiler des « slides » est une approche qui appartient au passé.

Depuis 2002, l’IDEC édite ses propres manuels de formation, spécifiquement conçus pour les modules du Brevet et du Diplôme fédéral.

Grâce à ces manuels, toute la connaissance à maîtriser pour réussir les examens est constamment à disposition des étudiants, expliquée et illustrée clairement.

Les heures de cours peuvent ainsi être consacrées à approfondir et à mettre en pratique ces connaissances.

Déroulement des cours

Pendant le cours, le formateur développe les sujets en fonction du retour qu’il a obtenu par les questionnaires puis organise la mise en application des connaissances à des études de cas concrètes.
Les travaux s’effectuent individuellement et en groupe, de manière complémentaire, afin de développer les capacités d’analyse puis de formulation d’une solution tout en favorisant le partage d’expérience.

En fin de module, des examens blancs et des QCM permettent de valider les acquis tout en s’entraînant pour l’examen final.
Des questionnaires de révision peuvent être générés quand l’étudiant le décide.
Enfin, une revue de presse en ligne enrichit les modules des articles publiés par les revues professionnelles IT directement en lien avec les compétences à acquérir.

Les points-clés de la méthode

(version PDF)

Lorsqu’un nombre suffisant de modules ont été étudiés, des scénarios simulant la réalisation d’un projet sont organisés.

Ces travaux se basent sur un cas d’entreprise, avec ses caractéristiques, son histoire, ses objectifs et ses contraintes, ses défauts et ses points forts. Un scénario vient ensuite représenter un changement qui doit se produire dans l’entreprise : sécurisation de l’accès aux données, choix d’un nouveau logiciel, ouverture d’une nouvelle succursale, mise en place d’une boutique en ligne… Un scénario implique des compétences transversales et doit faire passer l’entreprise d’un état A à un état B.

On peut illustrer le fonctionnement d’une étude de cas d’intégration ainsi :

 

Etape

Une étape correspond à une partie d’un scénario et peut durer une ou trois soirées. Une étape possède des objectifs précis qui doivent être atteints par une ou plusieurs équipes

Compétence

La compétence se définit ici comme une connaissance théorique passée à l’épreuve de la mise en œuvre dans un scénario. Chaque étape apporte de nouveaux bagages.

Point de validation

Au cours du déroulement des travaux, le coach et l’enseignant provoquent des interruptions pendant lesquelles le travail accompli est évalué ainsi que la performance de chaque participant, sur le plan du savoir faire et du savoir être. Chaque participant reprend ensuite la route avec les recommandations du coach et de l’enseignant.

Etudiants

Une équipe est composée de deux à cinq étudiants auxquels une mission est confiée. Chacun peut avoir un rôle différent dans l’équipe

Enseignant

L’enseignant formule les objectifs de compétence en fonction des cours déjà suivis par les participants et s’assure pendant le déroulement de l’action que les connaissances attendues sont correctement mobilisées.

Coach

Le rôle du coach est d’observer les participants pendant leurs travaux et d’évaluer leur potentiel sur le plan du savoir être.

© IDEC 2021. Nous sommes particulièrement attachés à la protection des données personnelles : ce site ne vous piste pas et n'enregistre aucune information à votre sujet. Aucun cookie n'est stocké, excepté l'identifiant anonyme de votre session actuelle qui sera supprimé dès la fermeture de votre navigateur.